Veillez au transit intestinal de votre enfant !

Votre enfant est devenu propre et maintenant, il passe ses journées loin de vous, à l’école. Comment s’assurer que son transit intestinal fonctionne bien ? Car l’école, c’est un grand chambardement !
La vie scolaire et ses contraintes sont sources de stress, et le stress peut perturber leur transit.

En maternelle : pas facile de devenir propre et de le rester !
Devenir propre est une étape essentielle dans la vie d’un tout-petit. Elle survient en général vers l’âge de 2 ou 3 ans. C’est souvent l’entrée en maternelle qui sonne le glas de la pratique du pot ! Il faut être propre pour pouvoir rentrer dans la cour des “ grands ” ! Pour les psychanalystes, toute la difficulté de l’apprentissage de la propreté réside dans l’acceptation de la séparation. Fier de ses excréments, l’enfant les considère comme une partie de lui et au début, il n’admet pas qu’ils ne lui appartiennent plus. Ainsi, passer du pot à la cuvette des toilettes, qui engloutit tout dans un rugissement terrifiant, peut être source de grande angoisse ! L’angoisse est d’autant plus grande quand cette “ opération ” a lieu à l’école, “ responsable ” pour l’enfant de la séparation avec sa mère. D’où pour lui, la tentation de se retenir.

En primaire : s’adapter aux lieux et aux changements de rythme de vie !
Entrer en CP, apprendre à lire, sont des événements importants sources de stress. Et le stress agit directement sur le transit intestinal ! Les horaires et les départs précipités le matin sont aussi susceptibles de perturber les enfants. Parfois, ils sont simplement traumatisés par le manque d’intimité ou de propreté des toilettes de l’école, qu’ils vont alors éviter. C’est souvent un endroit où les garçons aiment bien chahuter les filles ! La constipation est donc plutôt d’ordre psychologique que physiologique. Mais elle peut aussi provenir d’un manque d’hydratation, d’une diminution de l’activité physique, ou d’un régime alimentaire inadapté : apport en fibres insuffisant, quantité excessive de lait ou de gras.

Comment savoir si son enfant a des difficultés
Il n’est pas nécessaire de s’inquiéter à l’avance, d’autant plus que le stress des parents se transmet aux enfants ! Et ce n’est pas facile d’aborder avec tact ces questions intimes. On peut en parler lors d’une visite chez le pédiatre, où l’enfant se sent en confiance. Mais la plupart du temps, votre enfant vous fera connaître ses difficultés lui-même, même indirectement. Ce sera votre petite fille qui se plaindra que les garçons l’embêtent dans les toilettes de l’école, votre garçonnet qui se plaindra de la malpropreté des lieux. Vous remarquerez la réticence de votre enfant à utiliser des toilettes hors de la maison. Autant de signes qui vous indiqueront que votre enfant a du mal à utiliser d’autres toilettes que celles de la maison. D’où l’importance de lui en laisser le temps.

Comment prévenir la constipation
Si votre enfant refuse d’utiliser les toilettes de l’école, veillez à lui laisser le temps d’aller à celles de la maison le matin avant de partir. C’est plus facile après la relaxation de la nuit. Sans oublier que ce n’est pas inquiétant s’il ne fait pas de selles tous les jours : on ne parle de constipation qu’à moins de 3 fois par semaine. Mais encouragez-le à toujours respecter son envie. Des règles simples d’hygiène de vie favoriseront un bon fonctionnement de son transit intestinal : manger à des horaires réguliers et lentement, boire pendant et entre les repas, avoir une activité physique, ainsi qu’une alimentation riche en fibres. Une vie bien réglée limite aussi les causes de stress, et donc de perturbation, pour les enfants.

Une alimentation riche en fibres
Les fibres alimentaires sont de 2 types : solubles et insolubles. Ce sont ces dernières qui ont le plus d’effet laxatif. On les retrouve dans le son de blé, les grains entiers ou les légumes. Quant aux fibres solubles, elles sont présentes dans les légumineuses ainsi que dans certains fruits et légumes. Les fibres captent l’eau et augmentent le volume des selles, accélérant le transit. C’est pour cela qu’il faut boire beaucoup ! Fruits et légumes sont équivalents et peuvent se substituer les uns aux autres. A savoir : c’est dans leur peau que les légumes contiennent le plus de fibres. Et les fibres ne sont pas altérées par la cuisson. En revanche, celle-ci attendrit les fibres insolubles, ce qui les rend mieux tolérables par notre intestin.

Quelques idées pour leur faire manger des fibres
Les céréales et les produits céréaliers sont d’importantes sources de fibres de notre alimentation. Et il n’est pas difficile d’en faire manger aux enfants : un bol de céréales pour petit-déjeuner le matin mélangé à du lait ou à un yoghourt, du pain ou des biscuits aux céréales, au sein d’un petit-déjeuner complet, et le tour est joué. Les légumes, c’est une autre histoire. Pourquoi ne pas essayer des purées de toutes les couleurs ou des légumes crus découpés en bâtonnets, à tremper dans une sauce ?
Les légumes, qui contribuent à nos apports en fibres de façon importante, varient sur les marchés en fonction de la saison. Actuellement, vous trouverez sur les étals des endive, du choux (vert, rouge, de Bruxelles, chou-fleur…), du fenouil. Et toute l’année, misez sur la betterave cuite, les carottes, les brocolis, les courgettes, les navets, les radis, les poireaux. Quant aux fruits, en cette période, vous trouverez de l’ananas, des kiwis, des litchis, des agrumes (oranges, clémentines, mandarines…). Pensez également aux fruits secs tels que pruneaux, abricots, raisins…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.