La transpiration

sweat-1576382_640

© Tous droits réservés


La transpiration est un phénomène naturel qui permet au corps de réguler sa température. Mais que sait-on exactement de son mécanisme, de ses propriétés… Décryptage !

La transpiration, c’est de l’eau…
A 99 % la sueur est composée d’eau, provenant des 2 à 3 litres que chaque personne stock dans son corps. Le 1 % restant provient de l’alimentation et de l’état général de l’individu. La sueur est composée essentiellement de sels minéraux, de l’acide urique, de la vitamine C, des anticorps, de l’ammoniac, de l’acide lactique et des résidus de médicaments chez ceux qui en prennent.
La transpiration est régulée par le système nerveux qui envoie des incitations nerveuses provenant de l’hypothalamus : celui-ci agit comme un thermostat logé dans le cerveau.
Chaque individu possède quelque 2 millions de glandes sudoripares, situées sur toute la surface de la peau, mais principalement au niveau des paumes, des plantes de pieds, des aisselles, du front et de la poitrine. Elles produisent en moyenne 1 litre de sueur par jour pour permettre au corps de réguler sa température et de prévenir son réchauffement.
Normalement, la sueur ne sent rien, mais sa décomposition par les bactéries peut la rendre malodorante. Pour lutter contre ces odeurs, une large gamme de déodorants pour chaque type de peau existe dans le commerce. A vous de trouver celui qui correspond à vos besoins en fonction de votre transpiration (normale, excessive…).

Comment compenser une partie de la perte en eau ?
Chaque jour, nous perdons environ 2,5 litres d’eau par la transpiration, la respiration et les reins. C’est une perte qu’il faut compenser. Il est donc indispensable d’apporter à notre corps 2,5 litres d’eau par jour : 1,5 litre en buvant. Le1 litre restant est puisé dans les aliments que nous consommons. Il est donc judicieux de privilégier les aliments riches en eau tels que les légumes (concombre, tomate, courgette…) et les fruits (melon, pastèque, agrumes…). Quand la transpiration est excessive, il est souhaitable d’apporter à son corps plus d’eau que les 2,5 litres recommandés. En effet, toute baisse de la proportion d’eau dans l’organisme entraîne une baisse des capacités physiques. On estime que 2 % d’eau perdue correspondent, en moyenne, à une chute de performance de 20 %. C’est dire si le corps a besoin d’eau pour bien fonctionner. L’eau, qui représente les deux tiers de la masse corporelle, transporte les nutriments, participe à l’élimination des déchets de l’organisme et au maintien de notre température corporelle.

Activité physique et transpiration
Lors d’un effort physique, l’organisme transforme les nutriments dont il a besoin en énergie ainsi qu’en chaleur. En s’accumulant, cette chaleur augmente la température corporelle.
Pour ne pas dépasser 37,2 °C, le corps s’en remet à un processus de thermorégulation, à savoir la transpiration. Le système consiste à évaporer de la vapeur d’eau venant des glandes sudoripares, par l’intermédiaire des pores de la peau, situés à la surface de l’épiderme. Ceci pour éviter une “surchauffe”.
Au cours d’une activité physique modérée, comme un footing, la perte de sueur peut atteindre 500 ml par heure, à 20-22 °C de température extérieure. Pour connaître ses pertes en eau durant l’effort, il suffit de se peser, avant et après. La différence trouvée correspond à une perte d’eau. Cette différence est comblée dès que l’on boit à nouveau. Avant l’effort, il est important de boire un grand verre d’eau fraîche ; pendant l’effort : trois ou quatre gorgées toutes les 15 minutes ; après l’effort, 1 litre d’eau pour récupérer.

Quand il fait chaud, il faut boire plus
Lorsqu’il fait chaud, l’évaporation corporelle s’accélère. Le corps doit produire davantage de sueur pour se maintenir à 37,2 °C. Nos besoins en hydratation, 2,5 litres quotidiens procurés par la consommation d’aliments et de liquides, augmentent donc d’autant. Quand la température extérieure est supérieure à 30 °C, on considère qu’il faut boire environ 200 ml en plus par degré supplémentaire (par exemple quand il fait 35 C° boire 1 litre de plus). Il est conseillé alors de boire une eau minérale riche en calcium et en magnésium : chaque litre de sueur nous fait perdre entre 15 et 60 mg de calcium et 5 à 35 mg de magnésium.

On peut transpirer et avoir froid en même temps
C’est généralement quand la sueur est due à un stress psychique (peur, nervosité, émotions, etc.) que l’on peut transpirer tout en ayant la sensation d’avoir froid ! Les glandes sudoripares réagissent alors à une montée d’adrénaline. L’adrénaline est une hormone qui met le corps en situation de grande réactivité, afin de surmonter une situation extrême. Le processus de thermorégulation du corps se trouve donc accéléré et le corps transpire sans avoir fait l’effort physique préalable à une augmentation de la température corporelle.

Une réflexion sur “La transpiration

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.