Zoom sur le café

© A.Lejarre / Cedus

© A.Lejarre / Cedus

Le café fait partie de notre quotidien. Indispensable au réveil de certains, très apprécié à la pause pour d’autres, il a parfois mauvaise réputation. Pour démêler le vrai du faux, suivez le guide !

Le café n’empêche pas de dormir
La caféine qu’il contient a une action stimulante sur le système nerveux central, il peut, chez certaines personnes, retarder l’endormissement. Pour vérifier si vous faites partie de cette catégorie, observez, trente minutes après avoir bu un café, la réaction de votre organisme. Si vous vous sentez ragaillardie, voire totalement réveillée, misez sur un café décaféiné le soir.
Il faut noter cependant que la caféine est présente dans différents produits, dont le chocolat (70 mg de caféine dans 100 g de chocolat noir), le thé (40 à 50 mg par tasse de 150 ml), les boissons à base de cola (100 mg par litre environ). Donc, ne rejetez pas systématiquement la faute de votre excitation sur le café.

 

Le café ne fait pas maigrir
Si le café, boisson naturellement pauvre en calories (2 calories par tasse de café noir non sucré), ne fait pas grossir, il n’a pas à lui seul la possibilité de faire maigrir. Néanmoins, il peut être un allié intéressant dans le cadre d’un régime alimentaire, s’il est consommé sans sucre. En augmentant le niveau de dépenses énergétiques habituel, la caféine participe à la perte de poids. En effet, une petite tasse de café (100 ml) accroît les dépenses énergétiques de 16 % dans les deux heures qui suivent son absorption.
De plus, la caféine possède des propriétés diurétiques. D’où une meilleure élimination des toxines. Enfin, la caféine agit sur les cellules graisseuses en dégradant leur stockage dans l’organisme.

Le café n’est pas mauvais pour la santé
Le café a mauvaise réputation. On lui prête toutes sortes d’effets négatifs sur la santé, à cause de sa forte teneur en caféine. De fait, la caféine n’est pas nocive quand elle est consommée avec modération, soit pas plus de 3 tasses par jour. Le café allonge la durée de vigilance et retarde l’apparition de la sensation de fatigue, notamment lors des tâches intellectuelles ou répétitives.
En augmentant le flux sanguin au niveau du cerveau, la caféine prévient l’apparition des migraines. Elle a également une action broncho-dilatatrice qui prévient les crises d’asthme. Enfin, le café favorise la digestion lorsqu’il est consommé à la fin du repas.

La teneur en caféine varie d’un café à l’autre
Il existe environ soixante espèces de plantes de café connues, mais principalement deux sont commercialisées à grande échelle : l’arabica et le robusta. L’arabica, adapté à l’altitude (jusqu’à 2 000 m), est essentiellement cultivé sur les hauts plateaux d’Amérique latine, où il trouve l’eau et les minéraux nécessaires à sa croissance ; sa teneur en caféine est la plus faible : 70 à 80 mg par tasse de 150 ml. Le robusta vient de régions aux altitudes plus basses (jusqu’à 800 m au-dessus du niveau de la mer) et pousse même si les conditions climatiques sont moins favorables, sa teneur en caféine plus forte : 130 à 150 mg par tasse de 150 ml).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.