Comment éviter aux enfants un trop-plein de stress ?

On dit souvent que les enfants sont agités et turbulents. On imagine rarement que la cause en est le stress. Et si c’était bien ça ?

Quels sont les signes de stress chez un enfant ?
L’enfant dort et mange mal. Il est tendu, agité et grognon. Il s’effondre en larmes et fait des colères. Il semble s’épuiser facilement, il manque d’enthousiasme, renonce ou se dévalorise  trop souvent. Il faut s’alarmer.
La liste des troubles directement dus au stress est longue. C’est dire si le stress de l’enfant n’est pas à prendre à la légère.
Conséquence du stress : à l’école, il a des difficultés de concentration, de mémoire et il est moins performant.
Il se dit : “ Je suis incapable, je suis nul, je n’y arriverai jamais ”. Tout lui devient alors pénible, même des activités qu’il aimait jusqu’alors, parce qu’il a l’impression que personne ne le comprend.

Quelles sont les causes de ce stress ?
Rappelons tout d’abord que le stress est un mécanisme physiologique et psychologique naturel, qui a une fonction bien précise. Il permet à l’organisme d’anticiper sur un événement : le corps s’active alors pour être au meilleur de sa forme et s’adapter aux événements extérieurs. Le stress existe donc chez l’enfant, et heureusement !
Ce qui le rend néfaste, ce sont les situations répétitives et “martelantes” que l’enfant perçoit comme dangereuses et devant lesquelles il se sent incapable de réagir. Par exemple, quand il est obligé de courir pour passer d’une activité extra-scolaire à une autre à cause d’un emploi du temps surchargé. Ou quand un professeur qui lui rabâche qu’il est lent et qu’il doit absolument travailler plus vite. Ou encore quand le stress de ses parents déteint sur lui.

Quelles sont les conséquences du stress sur le comportement alimentaire ?
D’abord, pour mobiliser les forces musculaires et activer l’organisme, le stress utilise les ressources en sucre de ce dernier. C’est pourquoi l’enfant a tendance à avoir faim après un contrôle. Pour lutter contre le stress, on a tendance à utiliser les aliments comme des anxiolytiques. C’est pourquoi les enfants stressés on tendance à grignoter d’avantage.
Or le grignotage est une des premières causes d’obésité. Il est donc nécessaire de réguler les prises alimentaires de l’enfant liées au stress. Pour passer un examen, il a besoin de sucre. Il faut donc s’assurer qu’il peut en avoir à sa disposition pendant un contrôle pour pallier un accès d’hypoglycémie, et aussi qu’il peut manger après. Cela évite que l’enfant se précipite sur des boissons trop sucrées ou des aliments gras ou trop riches.

Comment combattre l’excès de stress ?
Le stress a pour rôle de rendre votre moteur performant, pour employer une métaphore automobile, mais ce dernier ne peut pas toujours fonctionner au maximum. Comme les Formule 1, le corps humain a besoin de ravitaillement et son endurance est limitée. Si l’activation physiologique est toujours maximale, la personne peut s’effondrer. Pour que le stress soit efficace, il faut laisser l’enfant se reposer, avoir des moments de détente totale pendant lesquels il expulse son trop-plein de tension.

Quel est le rôle des repas dans la régulation du stress ?
Le temps des repas devrait être un moment de détente. Un moment de communication. Il faudrait idéalement éviter les sujets qui fâchent, qui braquent les enfants, comme les notes et le récit de sa journée. Malheureusement, les parents rentrent souvent du travail stressés, alors qu’ils doivent faire à manger, leur faire finir leurs devoirs, les envoyer se laver puis se coucher.
Résultat : ce moment de retrouvailles à table se transforme parfois en une bouffée de stress voire d’angoisse ! Pourquoi ne pas se détendre, en discutant puis, en décidant de préparer le repas et mettre la table ensemble pour prolonger cet échange avec l’enfant ? Ainsi, au moment de passer à table, les sujets « sensibles » auront été évacués et le repas se déroulerait plus sereinement.

2 réflexions sur “Comment éviter aux enfants un trop-plein de stress ?

    • chokadelika dit :

      Merci Elise ! Eh oui, avec la rentrée, la reprise du travail, on reprend vite les « mauvaises » habitudes. Nos loulous aussi ont besoin de décompresser après une journée à l’école. 😉

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.